Le Piano

Le Piano

Les Citations de Toinou

1

Celui qui aime apprendre est bien près du savoir.
 
Mieux vaut les critiques d’un seul que l’assentiment de mille.
 
Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance.
 
La porte la mieux fermée est celle qu’on peut laisser ouverte.
 
Négligez et vous perdrez. Cherchez et vous trouverez. Mais chercher ne conduit à trouver que si nous cherchons ce qui est en nous.
 
Il faut apprendre pour connaître, connaître pour comprendre, comprendre pour juger.
 
Qu’il soit noir, juif ou arabe, un type bien est un type bien et un enfoiré sera toujours un enfoiré.
 
Plus on partage, plus on possède. Voilà le miracle.
 
En vérité, le chemin importe peu, la volonté d’arriver suffit à tout.
 
Le travail pense, la paresse songe.

2

Impossible est un mot que je ne dis jamais.
 
On s’étonne trop de ce qu’on voit rarement et pas assez de ce qu’on voit tous les jours.
 
Il est bien des choses qui ne paraissent impossibles que tant qu’on ne les a pas tentées.
 
Il est temps de vivre la vie que tu t’es imaginée.
 
Le plaisir le plus délicat est de faire celui d’autrui.
 
La formule sacrée du positivisme : l’amour pour principe, l’ordre pour base, et le progrès pour but.
 
La plus grande difficulté n’est pas tant de prendre des décisions que de les assumer.
 
Quand tout est fichu, il y a encore le courage.
 
Ne désirer que ce qu’on a, c’est avoir tout ce qu’on désire.
 
Ce qui est le plus important dans la vie, c’est de donner à quelqu’un un peu de bonheur.

3

Nul de peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit.
 
C’est par le travail que l’homme se transforme.
 
Recette pour aller mieux. Répéter souvent ces trois phrases : le bonheur n’existe pas. L’amour est impossible. Rien n’est grave.
 
Le monde de l’argent n’a pas d’idées, le monde des idées n’a pas d’amour, le monde de l’amour n’a pas de temps et le monde du temps n’a pas d’argent.
 
Le savoir est de beaucoup la portion la plus considérable du bonheur.
 
Ne craignez pas d’être lent, craignez seulement d’être à l’arrêt.
 
Il faut toujours un coup de folie pour bâtir un destin.
 
Peu importe si le début paraît petit.
 
Ne dis pas tes peines à autrui ; l’épervier et le vautour s’abattent sur le blessé qui gémit.
 
Perte d’argent, perte légère ; Perte d’honneur, grosse perte ; Perte de courage, perte irréparable.

4

Recherche la liberté et vous deviendrez esclave de vos désirs. Recherchez la discipline et vous trouverez la liberté.
 
Avoir des enfants ne fait pas plus de vous des parents qu’avoir un piano ne fait de vous un pianiste.
 
Le succès, c’est 50% de talent, 50% de chance, 50% de travail et… une bonne idée !
 
Ce n’est pas en suivant les pas d’autrui qu’on arrive à trouver son chemin.
 
Sans la tendresse l’amour ne serait rien.
 
Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage.
 
Le succès fut toujours un enfant de l’audace.
 
La valeur d’un homme tient dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir.
 
Le plus court chemin d’une personne à l’autre… c’est un brin de gentillesse.
 
On ne réussit qu’en étant soi-même, pas en imitant les autres.

5

Avec le mot « si » on peut faire tout ce qu’on ne peut pas faire.
 
Pour beaucoup de femmes, le plus court chemin vers la perfection, c’est la tendresse.
 
Il n’y a qu’une morale : vaincre tous les obstacles qui nous empêchent de nous surpasser.
 
Aimer, c’est se surpasser.
 
On se lasse de tout, excepté d’apprendre.
 
On ne fait pas de grandes choses, mais seulement des petites avec un amour immense.
 
Qu’y a-t-il de meilleur, ou qu’y a-t-il de plus beau, que d’être bon et de faire le bien.
 
L’homme qui n’est que beau l’est seulement pendant qu’on le regarde : l’homme sage et bon est toujours beau.
 
On court après le bonheur, et l’on oublie d’être heureux. Il faut toujours semer derrière soi un prétexte pour revenir, quand on part.
 
Il n’est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être.

6

Pour bien faire, mille jours ne sont pas suffisants, pour faire mal, un jour suffit amplement.
 
Le projet est le brouillon de l’avenir. Parfois il faut à l’avenir des centaines de brouillons.
 
La motivation vous sert de départ. L’habitude vous fait continuer.
 
Plus on prend de la hauteur et plus on voit loin.
 
Ce qui est facile n’a pas de saveur.
 
Celui qui plante la vertu ne doit pas oublier de l’arroser souvent.
 
Le bonheur, c’est de continuer à désirer ce que l’on possède.
 
Savoir pour prévoir, afin de pouvoir.

Il est bien des choses qui ne paraissent impossibles que tant qu’on ne les a pas tentées.
 
La formule sacrée du positivisme : l’amour pour principe, l’ordre pour base, et le progrès pour but.

7

La plus grande difficulté n’est pas tant de prendre des décisions que de les assumer.
 
Nul de peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit.
 
C’est par le travail que l’homme se transforme.
   
Le savoir est de beaucoup la portion la plus considérable du bonheur.
 
Ne craignez pas d’être lent, craignez seulement d’être à l’arrêt.
 
Il faut toujours un coup de folie pour bâtir un destin.
 
Peu importe si le début paraît petit.  
 
Perte d’argent, perte légère ; Perte d’honneur, grosse perte ; Perte de courage, perte irréparable.
 
Recherche la liberté et vous deviendrez esclave de vos désirs. Recherchez la discipline et vous trouverez la liberté.
 
Avoir des enfants ne fait pas plus de vous des parents qu’avoir un piano ne fait de vous un pianiste.
 

8

Le succès, c’est 50% de talent, 50% de chance, 50% de travail et… une bonne idée !
 
Ce n’est pas en suivant les pas d’autrui qu’on arrive à trouver son chemin.
 
La valeur d’un homme tient dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir.
 
Le plus court chemin d’une personne à l’autre… c’est un brin de gentillesse.
 
On ne réussit qu’en étant soi-même, pas en imitant les autres.
 
Avec le mot « si » on peut faire tout ce qu’on ne peut pas faire.
 
Pour beaucoup de femmes, le plus court chemin vers la perfection, c’est la tendresse.
 
Il n’y a qu’une morale : vaincre tous les obstacles qui nous empêchent de nous surpasser.
 
Aimer, c’est se surpasser.
 
On se lasse de tout, excepté d’apprendre.

9

On ne fait pas de grandes choses, mais seulement des petites avec un amour immense.
 
Qu’y a-t-il de meilleur, ou qu’y a-t-il de plus beau, que d’être bon et de faire le bien.
 
L’homme qui n’est que beau l’est seulement pendant qu’on le regarde : l’homme sage et bon est toujours beau.
 
Il n’est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être.
 
Pour bien faire, mille jours ne sont pas suffisants, pour faire mal, un jour suffit amplement.